Batterie à décharge lente au gel

Qu’est-ce qu’une batterie à décharge lente gel ?

Marre des batteries qui ne durent presque pas autant que vous l’espériez ou de celles qui vous lâchent à tout moment lorsque vous en avez le plus besoin ? Les batteries à décharge lente au gel apportent la solution qu’il vous faut. Si ces termes vous semblent peu familiers, faites plus ample connaissance avec en découvrant cette rubrique qui leur est spécialement dédiée.

De quoi se compose la batterie gel ?

La technologie de la batterie au gel a été inventée en Allemagne d’après-guerre dans les années 1950. La société Sonnenschein a été la première initiatrice du projet qui a connu par la suite un grand essor dans le domaine de l’alimentation autonome.

Batterie à décharge lente au gel
La batterie à décharge lente au gel se distingue par la solution au gel de silice qu’il contient.

La batterie au gel est en apparence identique à toute batterie conventionnelle, mais se distingue des autres dans la composition de ses « ingrédients » internes. En effet, elle présente une solution en gel de silice située entre les électrodes.

L’électrolyte est ainsi quasiment figé pour un double résultat : efficacité et durabilité. Dans certains modèles, les fabricants y rajoutent même de l’acide phosphorique pour accroitre davantage la longévité de la batterie.

Quel est l’intérêt d’opter pour une batterie au gel ?

Une batterie à décharge lente au gel est avant tout étanche. Il n’y a aucune possibilité pour que des substances externes s’y introduisent. De ce fait, aucune fuite du contenu n’est envisageable pour ce genre de batterie.

Son second avantage est qu’elle fait partie des alimentations les plus résistantes que ce soit en terme d’autonomie ou en durée de vie. Elle peut tolérer une décharge allant jusqu’à 100% et son nombre de cycle se compte en milliers. Bref, elle ne vous durera pas moins de 10 ans pour un usage et un entretien normal.

Un autre avantage qu’elle avance est sa plus grande tolérance aux variations de température. En effet, si les batteries classiques sont très sensibles à de tels changements, elle peut fonctionne de manière optimale pour une variation allant de -15 à 50°C.

Enfin, une batterie à décharge lente au gel propose une utilisation très polyvalente. Sa grande adaptabilité, sa résistance aux chocs et aux déplacements ainsi que son endurance lui ouvre des champs d’application immenses.

Quels sont ses inconvénients ?

Il est vrai qu’elle peut s’utiliser dans de nombreux cas, cependant, sa résistance interne qui est très élevée ne lui permet pas de supporter des vitesses de charge et de décharge trop brusques. Ainsi, elle n’est pas adaptée pour démarrer une voiture. Cela peut être agaçant lorsque vous pensez qu’il s’agit d’une utilisation la plus fréquente des batteries.

Ensuite, il faut un adaptateur spécifique ou un régulateur de charge pour recharger la batterie à décharge lente au gel. Les chargeurs classiques délivrent des courants trop élevés qui risquent de nuire à sa durabilité.

Son autre inconvénient notable vient du fait qu’elle est plus coûteuse que les autres batteries. En effet, sa technologie différente de celle des autres implique des coûts de production plus élevés et donc des prix de vente plus onéreux.

Quels sont les principaux types de batteries à décharge lente au gel ?

La batterie à décharge lente au gel possède une très grande variété d’applications, ce qui la rend également relativement diversifiée en modèles.

Batterie gel stationnaire

Il s’agit du genre de batteries gel utilisées en « floating », c’est-à-dire de manière stationnaire. Elles sont constamment en charge grâce à une autre source d’alimentation et prennent immédiatement le relai au cas où celle-ci venait à s’interrompre. Elles sont installées dans les systèmes d’alarme ou dans les onduleurs.

Batterie gel semi traction/traction

Il s’agit de petites batteries destinées à faire fonctionner généralement des appareils électroménagers sans fil, répondant à des normes de sécurité très strictes et tolérant une plus grande vitesse de charge et de décharge pour les faire fonctionner. Elles s’utilisent dans les matériels de nettoyage ainsi que dans les fauteuils roulants électriques.

Batterie à décharge lente au gel
Il existe plusieurs types de batteries à décharge lente au gel en fonction de son utilisation.

Batterie gel solaire

Ce type de batterie est de la gamme qui présente un cycle de décharge le plus lent et une durée de vie la plus longue au cas où la condition de recharge sous un courant relativement bas est respectée. Elle est principalement utilisée dans les systèmes de fourniture de courant par panneaux solaires ou par éolienne ou elle va dans un premier temps stocker le courant emmagasiné et le restituer ensuite.

Conclusion

La batterie à décharge lente au gel est une invention ingénieuse qui ouvre de nombreuses possibilités surtout pour les zones les plus reculées où le courant électrique ne peut s’implanter que de manière autonome. Si elle ne se destine pas à une utilisation classique comme pour les voitures, elle peut toutefois équiper les camping-cars pour alimenter les divers appareils équipés à la voiture et vous assurer qu’elle ne risque pas de vous lâcher en pleine nature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *